» Le Wedding Portrait  » #3

[ Le Wedding Portrait ] #3

Clémence

« Clémence Dubois Photographie « 

– L A  F R A N C H I S E –

 

Clémence me donne rendez vous dans un salon de thé & librairie à Toulouse, « l’Estaminot », un lieu chaleureux comme je les aime qui vibre d’histoires …

 

Charlotte (Après avoir papoté un peu) : Parler des autres, c’est ça le but aussi ! Mettre les gens en avant à partir de ces petits articles ! La première chose, ce n’est pas forcément une question mais c’est que tu me racontes qui tu es, ce qui t’a amené à la photographie de Mariage, tout ça …

Clémence : J’ai fait une école de photo à Paris après le Bac. J’avais déjà choisi ce que je voulais faire mais je voulais pas faire de la photo de mariage au début, « bah non c’était la loose » (elle rigole!) et puis au final tu sors de l’école, ton diplôme, tu te rends compte qu’il te sert pas vraiment à grand chose et puis que t’as encore beaucoup à apprendre ! Donc j’ai fait de plein de choses et puis à un moment, il faut aussi un peu de sous alors je me suis dit, « je vais faire de la photo de mariage », c’est pas plus mal, c’est une très bonne manière d’ajouter des cordes à ton arc dans ton apprentissage de métier de photographe. Et j’ai bossé pour plusieurs personnes au début et est venu LA personne à Versailles qui a pris le temps d’apprécier ce que je faisais et qui m’a donné des contrats. On avait une clientèle très variée. J’ai appris à avoir une clientèle très exigeante et au bout d’un moment je me suis lancée à mon compte. En parallèle j’ai fait d’autres choses, j’ai été assistante en studio, j’ai fait des photos pour des livres, de l’évènementiel pour des entreprises. Puis finalement, de plus en plus de mariages et c’était à un moment où il y avait de plus en plus d’influence venues des Etats Unis donc le mariage commençait à être encore plus intéressant et vraiment là ça m’a plu !
Au fur et à mesure, j’ai affiné mon style, ma communication visuelle pour attirer la clientèle qui me plaisait aussi et puis c’est hyper interessant ! Les échanges sont supers, j’ai des clients qui sont devenus des amis, j’ai des nouvelles quand ils ont des enfants par exemple et puis même pour des moments moins heureux aussi.

Je suis toujours impressionnée par la confiance qu’on peut avoir en nous en tant que photographe. Je trouve ça très beau, rien que d’en parler, ça me touche et je pense que c’est pour ça que je continue. J’aime beaucoup mes clients. J’adore, j’aime beaucoup les gens et surtout ceux là !
Petite aparté en regardant le dictaphone « Merci à tous de me faire confiance »

Et le basculement vers Toulouse ?

Alors là, rien à voir avec la photo ! Je suis du Val d’Oise à la base, j’ai fait mes études à Paris et puis Toulouse, c’est une ville dont je suis amoureuse depuis plus de huit ans. J’ai un très bon ami qui est venu vivre ici il y a dix ans et en venant en vacances, je me suis dit que cette ville était géniale et que si je devais vivre en ville ce serait ici ! J’ai commencé à regarder les annonces immobilières, puis à l’époque j’étais avec un mec qui voulait pas bouger, frustration extreme. Ma mère vit à Albi et du coup je venais souvent quand même. Puis on s’est séparés et la seule chose qui me freinait c’était de me dire que j’avais mis plusieurs années à me faire une clientèle sur Paris et qu’il faudrait tout recommencer … Je savais pas, j’hésitais et puis un jour j’ai sauté le pas en me disant « si tu veux partir ma poule c’est maintenant ! » et ça fait un an et demi, deux ans que je suis ici ! Et Je suis bien ici ! Et en plus ça a débloqué un truc chez moi ! J’ai toujours aimé voyager, j’ai voyagé beaucoup mais jamais toute seule, j’aime pas trop être toute seule et finalement je suis bien ici, j’ai appris à faire plein de choses et ouai, je suis capable de voyager toute seule ! Puis Les gens sont sympas ! Un truc dans le bus par exemple… Les gens disent bonjour quand tu rentres et au revoir quand tu descends ! ça c’est toujours trop beau pour moi ! Ce matin encore, une dame monte dans le bus, y a au moins dix personnes qui veulent lui laisser leur place ! ça par exemple, c’est quelque chose que je ne connaissais pas à Paris et qui fait vraiment vraiment du bien ici ! 

Si toi Clémence, tu étais un paysage ?

Et là, c’est le blanc ! Eclats de rires …

Attends faut que je m’habitue ! Si j’étais un paysage, je serai plutôt la mer ! Et plutôt la mer en Irlande ! Avec du vent ! Alors attends ça y est moi je commence à me prendre la tête pour une question toute bête !

Si, une mer avec un petit peu de vent ! Puis ce serait pas la Méditerranée, ce serait plutôt l’océan. Mais pas l’océan, plein océan ! Je serai pas loin de la plage quand même !

Si tu étais un élément ?

L’eau

Si tu étais un livre ?

Je lis beaucoup ! On est donc au bon endroit ! Je vais te répondre le premier livre qui m’est venu en tête quand tu as posé la question. Ce serait un de mes livres préférés et ce serait « Les quatre filles du Docteur March » C’est ma grand mère qui me l’a offert, je devais avoir 8-10 ans et j’ai du le lire dix fois le truc. Aujourd’hui je relis pas les livres parce que je me dis qu’il y en a trop à lire !

Mais celui là…

Si tu étais un film ?

Y en a plein. Attends, je suis toujours une gamine alors je vais dire les Goonies ou Mary Popins, tu peux dire ce que tu veux !

Là ce sont vraiment mes films préférés !

Si tu étais une chanson ?

Grand silence …

Je vais continuer de répondre avec les premières impressions et ce qui m’est venu en tête je sais pas pourquoi, c’est Bashung !

Elle cherche le titre …

Oh et puis l’autre il chante (on informe qu’il y a effectivement un peu de musique dans le salon de thé!)

Ah ben c’est « La nuit je mens » Alors que c’est pas forcément quelque chose que j’écoute mais elle m’est venue il y a pas longtemps et ce texte est magnifique alors je vais te répondre ça !

Si tu étais un super pouvoir ? (En vrai j’ai baffouillé et j’ai dit SuperpouRRRvoir »)

Attends faut que je réponde des trucs intelligents quand même !

J’ai ni envie d’être invisible, ni envie de voler !

Ce serait de donner l’égalité à tout le monde !

Si tu étais une qualité ?

La franchise. Pour moi c’est une qualité la franchise. Oui, je trouve que c’est une qualité. Ça peut parfois créer des conflits de tout dire mais bon, ça permet d’avancer de dire les choses …

On a qu’une vie hein !

Si tu étais un défaut ?

Tu sais ce que j’ai envie de te répondre ?

La franchise aussi …

Pour les mêmes raisons. Et en même temps c’est pas tant un défaut …

Donc là débat sur ce qu’est ou pas un défaut ! On s’accorde quand même à dire que la franchise reste une vraie qualité !

Sinon un truc que j’aime pas trop chez moi c’est le fait d’être parfois un peu dans la lune … 

Si toi par rapport à ton travail, tu étais le moment de la journée où tu te sens au max de ta créativité ?

Moi c’est le matin, fin de matinée !

Genre là en fait ? Petit 11h23, le café est passé on est bien là ?

Exactement ça !


Si tu étais un endroit qui t’inspire ?

Ah bein là je suis bien moi ! Je pourrais te dire un truc hyper beau, genre Amérique Latine tout ça, mais là en vrai ce qui me vient, c’est un endroit comme ça !

Attends l’endroit idéal ce serait un endroit genre « Cheminée, chat, bouquins ! (elle marque un temps et ajoute d’un ton décidé ) L’hiver, la mer. »

Oui la mer l’hiver ! Là je pourrais être vraiment bien ! Je pourrais même écrire.


Si tu étais UN souvenir dans ta vie de Photographe de Mariage ?

J’ai envie de reprendre ce qu’on disait tout à l’heure, sur la confiance des gens et ça va pas être marrant comme souvenir mais vraiment ça me marque et ça me touche quand j’en parle.

J’ai eu un mariage en 2012 ou 2013 d’un couple, mais alors gentils mais gentils. J’ai adoré ces gens là, beaux, d’une humanité incroyable. J’ai passé un très beau mariage entouré de gens comme eux, donc super. On s’est donné des nouvelles un peu après, le mariage devait être au mois d’Aout puis au mois de Janvier j’ai un coup de fil et c’est la sœur du marié. Elle me dit « écoute je voulais te le dire, ils ont eu un accident très grave, tous les deux – AUCUNE INQUIETUDE ILS VONT BIEN, ILS ONT MÊME EU UN ENFANT DEPUIS – mais ils ont eu un accident et je voulais te le dire parce que dans leur chambre d’hôpital, comme il y a eu un peu de comas tout ça, on a mis quelques photos du mariage que tu as faite alors on a pensé à toi et puis je voulais te le dire » Oh putain, ça m’a touché. Ça m’a marqué. Maintenant ils vont bien, on a continué à correspondre et ça m’a touché d’autant plus que c’était un membre de la famille qui m’appelait. Je me suis dit que là, la dimension de mon métier elle est très loin de la base et pourtant elle en fait partie. Voilà jusqu’où ça peut aller dans la relation.

J’ai répondu à la question ? Mais oui !

Si tu étais une photo ? Acte manqué ! truc improbable ! J’ai zappé cette question ! Non quand même, la question fait partie de l’itw et j’oublie de la poser … à une photographe ! Je serai NabiNabila je dirais « Allo quoi » ! Alors Clémence … SI tu étais U N E P H O T O ? 

Si tu étais une anecdote ?

Je vais te raconter un truc ! Un truc que j’adore parce que ça continue ! Ça commence en 2013 et c’est un mariage où il y a plein de copains ! Et ben depuis, chaque année, là cette année ça va être la quatrième couple de cette bande de copains dont je fais le mariage ! Et donc j’ai des nouvelles d’eux ! Les premiers viennent d’avoir une petite fille, ils vivent en Asie ! Y en a qui ont vécu en Nouvelle Zélande et y a deux mois j’ai encore eu un contact pour 2021, eux ils vivent en Irlande !

Et j’adore, je rebondis sur une anecdote qui me touche c’est que je suis cette bande de potes ! Puis y a deux ans, il y a un des couples qui se marie et puis le soir je fume une clope et un des amis vient me voir et il me dit « je voulais te remercier parce que grâce à toi Clémence j’ai rencontré ma fiancée » WOW… il me dit « J’ai utilisé une photo que tu avais prise de moi pendant le mariage pour les réseaux sociaux, Linkedin etc. Et il y a une fille qui a flashé sur cette photo. Et on est fiancé maintenant ! Et il était hyper touché quand il m’en parlait en me disant que c’était moi qui avais fait le lien ! C’est beau .. ça me touche ce genre d’histoires … 

Si tu étais un fou rire ?

Ah moi je rigole pas moi ! (on le croit tous !) Je ne sais pas si je pourrai en citer un mais je peux dire que ce serait forcément avec ma petite sœur ! C’est forcément avec elle que je me lâche le plus et qu’on rigole de trucs complètement débiles !

Si tu étais une mauvaise habitude ?

Il faut que j’arrête de dire à mes clients qui me demandent comment je suis arrivée à la photo de mariage qu’au départ c’est pas ce que je voulais faire ! (du coup là, je rigole en lui disant qu’aujourd’hui aussi elle a commencé comme ça !) Ben tu vois, on se rapproche de la franchise ! Et puis je mens pas et ça me fait rien ! Parce que maintenant, j’adore ça donc ça me dérange pas de le raconter ! Je suis spécialisée dans la photo de mariage et je m’éclate !

Si tu étais quelque chose dont tu es fière ?

Un truc dont je suis fière ? De faire ça toute seule ! D’avoir réussi à faire quelque chose qui me plaise. Au départ, j’ai fait ça après le lycée et t’as quand même ton entourage qui te dit « c’est pas un métier ça ? T’es sûre que tu veux faire ça ? Photographe ! »

Et pour moi c’est le B-A BA, c’est important d’être heureux de ce qu’on fait, de son travail. Je pense que je te parle en disant ça mais on passe notre temps à se remettre en questions avec des hauts des bas (ahhhhh ça c’est sur…), puis d’aimer son travail c’est important mais alors si t’en es fier, ça vaut tout ! Tous les moments où c’est un peu plus dur …

Je suis fière !

 

Si tu étais ce que tu préfères le plus dans ton travail ?

La lumière ! (Mini blanc parce que je trouve ça beau comme réponse !) Oh j’sais pas (du coup, comme un mini doute sur sa réponse) ! Je lui dis donc que je trouve ça trop beau de dire ça ! Elle ajoute alors qu’elle est sensible …

Si tu étais quelque chose qui peut être un peu difficile dans ton travail ?

Ah ben tout ce qui est communication hein ! Et comme pour la plupart de nous ! Je suis pas une communicante mais c’est difficile ! Apprendre à attirer une clientèle, cibler, là ça pèche !

Apprendre à communiquer, parce que j’ai pas une confiance en moi qui est folle non plus…

Mais j’essaye d’y travailler, tout le temps !

Et j’aime pas ça en plus ! J’adore rencontrer les gens ça c’est sur ! Mais « vendre » quelque chose, c’est vraiment pas ce que j’aime !

Si tu étais un truc que tu aimes que les mariés retiennent de toi après votre collaboration ?

Je suis très contente quand ils apprécient le résultat de mon travail ! Mais je suis surtout contente quand ils me disent qu’ils ont passé un bon moment, qu’ils sont contents de notre rencontre. Et que le moment des photos a été agréable ! Alors là, je suis contente ! Que demande le peuple ?!

Si tu étais un conseil pour un couple de futurs mariés ?

Profitez de votre journée ! Vous vous, non pas de gros mots Clémence, enquiquinez à penser à plein de trucs, c’est le stress, et vous faites tout pour ce jour là mais c’est aussi pouvoir en profiter !

Prévois, laisse faire, fais confiance ! Délègue … Ta famille, tes amis, ils sont trop contents quand tu leur donnes une mission en plus ! 

Si tu étais une citation ?

Non mais T’as cru que ? T’as cru que quoi ? que j’avais une citation en tête la comme ça ? (on rigole!)

Alors tu sais quoi je vais la faire très facile, ça m’embête un peu parce que c’est la citation que tout le monde va dire et en même temps c’est vraiment celle qui me suit !

«  Il vaut mieux vivre ces rêves que rêver sa vie » Je sais plus si c’est exactement comme ça que ça se dit mais moi je l’ai comme ça ! Et c’est quelque chose que j’essaye de suivre dans ma vie et ça j’en suis fière !


J’ajoute que j’aime beaucoup ce qui va avec cette citation. Le fait qu’elle revienne beaucoup effectivement mais qu’elle n’est jamais dite de la même façon parce que oui c’est le genre de citation qu’on s’approprie !

Si tu étais un Hashtag ?

Elle est marrante ta question (moment de silence) Attends je suis toujours vivante, je réfléchis à la question !

Alors ça va être un Hashtag à moi, qui fonctionne pas du tout hein Charlotte, je le mets dans mes publis et y a surement que moi qui le met mais je le mets parce qu’il fait partie de mon identité !
Et du coup c’est «  all you need is love » petit silence de suspense … « and photography » Voilà! et ça ce serait mon hashtag tout attaché !

 

Et voilà c’est la fin !

 

Oh c’était dur quand même !

On continue de parler et de papoter de tout plein de petite chose et puis on vient à parler d’un projet …

Je fais une expo ! De travaux persos ! J’ai pas fait ça depuis hyper longtemps ! J’ai un très bon ami qui a ouvert un café associatif à Salvagnac dans le Tarn et il expose un peu les gens ! Alors j’ai ressorti des choses ! Je suis assez contente ! C’est assez différent ! Sur les mariages, je suis en train de travailler le lien entre mon travail de photographe de mariage et de photographe tout court et j’aimerais que ça se mélange plus !

Le petit mot de Charlotte :

Avec Clémence, on partage je crois tout plein de choses sans bien se connaître pourtant. Nous nous étions croisées une ou deux fois. La première sur un Festival de Mariage Toulousain ! Ce jour là, on avait échangé et personnellement je me souviens avoir ressenti beaucoup de bienveillance et de gentillesse chez cette nana photographe qui débarquait de Paris ! Je la sentais sans filtre. On va pas se mentir, comme dans tous les domaines, le monde du mariage n’est pas que amour et fraternité (je n’ai pas peur de le dire !) et je n’ai pas toujours ressenti QUE de la bienveillance où l’envie de partager, spécifiquement parfois avec des « collègues » photographes ! Et puis comme j’ai toujours plus ou moins eu ce sentiment d’être « petite » par rapport aux autres, ce sentiment là était exacerbé et l’accès à l’autre plus compliqué ! 
Et ben, Clémence est arrivée là dedans et elle ne le sait peut être pas mais elle a mis un grand coup de pied, comme ça l’air de rien dans tout ce que je pouvais ressentir ! Avec beaucoup d’authenticité, de franchise, elle a regardé mon travail, a apprécié tout plein de choses et était vraiment dans la découverte des autres, présents ce jour là sur ce festival ! Et cette authenticité, cette gentillesse dans l’oeil, ce « vrai » m’a fait un bien fou ! Je fais partie de ceux qui pensent qu’il y a mille et une façons de photographier un même instant et du coup il y a du travail pour tout le monde puisqu’on est tous différents, de par nos styles, nos personnalités, nos caractères et les feelings que l’on partage avec les autres !

Il était pour moi évident qu’en top des photographes dont j’avais envie de parler, ce serait elle la première ! 

Parce qu’elle mérite plus de lumière sur son travail et sur sa personne ! Parce que la gentillesse, parce que l’écoute, parce que l’envie de bien faire et de s’attarder sur tous ces petits détails qui nous sont si chers !

Clémence est une personne vraie et je suis heureuse d’avoir croisé son chemin ce jour là ! 


Je suis persuadée que l’on peut et aura des projets communs 😉 


En tous cas le rendez vous est pris pour aller re boire un thé quelque part hein ?!

 

Pour en savoir plus sur Clémence :

Direction

Son site internet :

https://www.clemenceduboisphotographie.com/

Son compte Instagram :

@clemenceduboisphotographie

Et par mail  :

clemenceduboisphotographies@gmail.com

En ce moment et jusqu’au 14 Mars, Clémence expose au « Bord du Monde » à Salvagnac dans le Tarn.
Elle y sera présente à l’occasion de la soirée du dé-vernissage de l’exposition de photographies « Paysages Perdus » le vendredi 13 mars à 19h30!
Cette série d’images, conçue autour de la notion de souvenir, y côtoiera le mix musical du « Big Mack » le temps d’une soirée.

L’occasion d’aller à sa rencontre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *