Comment ça va ? #3

– Tu fais quoi ce week end ?
– J’ai un « Mademoiselle Violette ! Je vais à La Rochelle, Rodez, Biarritz, Bordeaux, Agen, Montauban, Aix, Brive, etc. »

Et ce week end, on était à domicile, à Toulouse !

Quoi ? Vous n’allez pas me dire que vous ne connaissez pas encore Mademoiselle Violette ?

Ok, ok ! Ce qui tombe bien c’est qu’aujourd’hui, pour fêter la reprise et le démarrage d’une nouvelle année de à sillonner quelques routes françaises (j’attends toujours l’évènement à New York moi…), j’avais envie d’en raconter davantage !

Derrière Mademoiselle Violette il y a, une personne, une agence, une équipe, une team, des centaines de lieux différents et un concept unique : Trouver un superbe endroit – un château, un manoir, une maison d’hôte, un hôtel, etc. – y faire venir des prestataires qui proposent un atelier autour du bien être et proposer aux filles, aux femmes, aux sœurs, aux amies, aux mères, aux copines, collègues, de venir passer 3 heures dans ce lieu pour s’évader, découvrir, rencontrer, p r o f i t e r . . .  !

Sur ces évènements là, j’ai la chance de pouvoir y proposer un « Atelier Photographie ». Atelier qui a bien évolué (à mon rythme en fait!) depuis le tout premier que j’ai fait !

Au départ on était plus sur du #toujoursplusdecaissesenbois pour #toujoursplusdescénographie…

Aujourd’hui je propose un atelier que j’aime bien appeler une « Expérience Photographique »

L’idée que je propose sur cet ‘atelier est de prendre un petit temps pour soi, pour se poser, se recentrer et voir ce que cela fait d’être  s e u l e face à un objectif … et OUI, ce n’est pas une mince affaire …

Il y a comme une progression dans l’exercice. Le premier vous fait passer à l’écrit en remplissant un interview ! Une sorte de point/humeur du moment et de comment on se sent, là tout de suite maintenant. Ensuite, plusieurs prises de vue dans les différents spots que peuvent proposer le joli espace qui nous a été réservé dans le lieu … Beauté du décor : une fenêtre, une cheminée, un halo de lumière derrière un rideau, un joli tabouret, une porte en bois, une belle lampe et/ou quelques briques apparentes. Chaque lieu est là pour nous surprendre et est toujours, toujours un cadre parfait pour vous sublimer, vous qui êtes tout à coup devant moi. On ne se connaissant pas dix minutes avant cela, mais l’exercice, le mien, c’est d’aller à votre rencontre, à travers ce que je viens de lire quand je prends l’interview écrit et à travers ce que je peux lire aussi et dans vos yeux, vos sourires, votre façon de venir face à moi, la démarche, la posture et ces quelques mots échangés qui commencent pour la plupart du temps par « je ne suis pas super à l’aise devant un objectif et je ne m’aime pas trop en photo » Laissez moi deviner ? Et vous n’êtes pas photogénique ?

Je prendrai alors le temps de vous dire qu’il n’y a pas de question d’être ou ne pas être photogénique mais plutôt, à mon sens, l’idée que l’on retient plus ou moins quelque chose, savoir comment on se sent aussi, et… c o m m e n t  o n   s e  r e g a r d e, surtout … Car la troisième étape – et pas des moindres – c’est de celle là … Après ce temps passé en face à face, les photos se chargent sur mon ordinateur et c’est parti pour le visionnage. L’occasion de croiser nos regards ensemble et de se rendre compte, aussi, que sur une même photographie, on ne regarde pas forcément la même chose (si c’est soi ou si c’est quelqu’un d’autre).


Sur cet atelier, il est vraiment question de rencontre, de partage, de regards et de travail parfois, souvent, (tout le temps ?) sur soi !

Se regarder, s’apprivoiser, voir le temps qui passe en se regardant. Accepter et parfois ne pas accepter; Mais avancer toujours car si vous êtes arrivées jusque là c’est que vous avez eu envie de jouer le jeu qui est parfois, souvent, (tout le temps?) un exercice, que l’on fait sur, pour et face à soi …

 

De mon côté, j’ai de la chance … D’avoir un jour, il y a plusieurs années, au tout début-début-début, rencontré Mademoiselle Violette et sa dream team. De la chance de pouvoir proposer cet atelier qui a tant évolué (et qui est maintenant tellement en harmonie avec ce que j’aime aussi dans mon métier de photographe) et de la chance de rencontrer autant de belles personnes …


Merci à toutes celles qui sont venues face à mon objectif, avec qui tant d’échanges, d’émotions, de rires mais aussi des larmes ont été partagées … et puis aussi à toutes celles qui viendront bientôt …


Et si vous lisez ce mot, comment ça va vous aujourd’hui ?


Je vous laisse avec un petit extrait Bonus écrit pour la revue confectionnée l’année dernière pour la Violetto Team à l’occasion d’un reportage photo d’équipe !

Cyber Hug du lundi

Charlotte

—————–

Extrait de la revue « Mademoiselle Violette » #Copègues

« Tendez l’oreille et laissez vous conter l’histoire d’une tribu …

Dans ce monde du travail parfois difficile, un petit village d’irréductibles copègues résiste encore et toujours à la morosité !

Ce peuple, c’est celui qui s’est construit autour de Mademoiselle Violette !

L’histoire est simple : Une super nana a une super idée et elle embarque petit à petit autour d’elle ses proches. Le mari, les amis, le frère, les amis des amis, etc. et comme l’idée de génie de prendre soin des autres un peu partout dans le pays fait boom, la Violetto Team se multiplie. A tel point qu’après une petite pause d’un an (l’an dernier), je reviens et ils sont mille !

Ok… Pas vraiment mille. Mais je peux vous garantir que lorsque je suis arrivée à Carcassonne pour une séance photo d’équipe et que je suis sortie de mon Partner’mobile (c’est comme la Batmobile, mais en version Photographe qui balade des caisses en bois remplies de déco et de matériel à longueur de journée) l’écho de tous ces rires et papoti-papotas me donnaient l’impression d’arriver devant un Bercy déjà plein ! […]

Etre photographe, c’est travailler souvent seul, face à son écran et les milliers de photos à traiter au fil des jours ! Et la plupart du temps, la louve que je suis adore cette indépendance. Mais quand arrivent les week ends d’évènement et que je me transforme en Partenaire Violette alors c’est un peu comme si je retrouver le plaisir de travailler en équipe. De papoter, de rire, d’échanger puis encore de rire…

Alors lorsque je regarde un peu plus loin que le bout de mon nez, lorsque je vois toute cette dynamique de groupe, d’équipe, ce partage, ces échanges et cette proximité qui les lie les uns aux autres, je peux vous garantir que cela fait du bien ! Cela laisse croire que le monde du travail peut encore être une source de plaisir et d’épanouissement personnel.

Ce que font Sarah & Cedric pour toutes les clientes de France et d’ailleurs, ils le font d’abord pour « les leurs » et je crois qu’ils ont compris que lorsque l’on sème le bon, l’amour, l’amitié, les rires, la confiance et la joie, alors la récolte n’en est que plus grande et plus belle !


Longue vie à Mademoiselle Violette … 

Charlotte»

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *